13 novembre

13 novembre

Poèmes
C’est tellement facile de tuer des innocents
Ce vendredi terrible, la France perd des enfants
A cet âge où leur vie venait de commencer
Ce week-end à PARIS, l’horreur nous a fauché.

Cela fait, cette année, deux fois que nous pleurons
Que PARIS est meurtri, horrifié, atterré.
Marianne, la joie de vivre, dans sa chair est blessée
Terre d’accueil d’excellence, elle vit la trahison…

Pour toutes nos familles endeuillées sans raisons
Unissons nos pensées, nos actes et nos actions.
La France restera forte si elle est rassemblée
Autour de ses valeurs et pour la Liberté...

Vendanges

Publié le 07/10/2016
dans Poèmes Lire cet article
Vendanges
Commentaires
Derniers articles
Avenue Foch, souvenirs de Paris
Haussmann et moi Avenue Foch, souvenirs de Paris Lorsque le Baron Haussmann dessinait l'Avenue de l'Impératrice en hommage à l'impératrice Eugénie, se doutait-il qu'un siècle plus tard, des enfa [...] Lire la suite
L’Automne se réveille
Poèmes L’Automne se réveille Un petit vent discret tout doucement chantonne,Le soleil s’éloigne, un peu plus chaque jour,Sur la vigne plantureuse se réveille l’automne,La sa [...] Lire la suite
La passion d’un Winemaker
Mes préférences La passion d’un Winemaker Aujourd’hui est le commencement d’une nouvelle aventure pour moi. Beaucoup d’entre vous me connaissent comme la créatrice des vins Haussmann et [...] Lire la suite