Avenue Foch, souvenirs de Paris

Avenue Foch, souvenirs de Paris

Haussmann et moi
Lorsque le Baron Haussmann dessinait l'Avenue de l'Impératrice en hommage à l'impératrice Eugénie, se doutait-il qu'un siècle plus tard, des enfants portant son nom joueraient dans ces allées ?

J'étais de ces enfants, nous habitions ce quartier du XVIème arrondissement, nous étions si fiers de porter notre nom. Dans ma tête d'enfant, « Paris avait été créé pour nous ! ». Jouer à la marelle, « aux chats », se promener dans cet espace nature en plein coeur de Paris ; et puis, quelle jolie vue que cet Arc de Triomphe qui s'élève, majestueux, au bout de l'avenue !

Promener notre chien, il connaissait l'endroit et ses moindres recoins. Autant d'arrêts pour saisir, admirer, cette belle chaussée et ses nombreuses allées. Je n'étais pas consciente, à l'époque, de toute la renommée que cette avenue représentait. J'ignorais que des grandes personnalitées y avaient résidence ; Je suis aujourd'hui fière d'avoir arpenté les mêmes sentiers que Marcel Pagnol ou Françoise Hardy, écrivain et artiste pour lesquels j'ai une grande admiration.

Lorsque, adolescente, sur un beau « Solex » (pas de casque à l'époque !), intrépide, imprudente, signe d'indépendance ; plaisir de parcourir cette longue traversée avant de se perdre dans les dédales de la place de l'étoile, encore plus singulier aux heures d'embouteillages ! Et si le réservoir parfois rendait l'âme, il fallait s'arranger en mode pédalage !

Une fois passé le calme et la verdure, la place de l'Etoile et l'Arc de Triomphe nous ouvrent l'horizon sur la foule des passants, commerces, luxes, culture, restaurants ; Avenue des Champs Elysées : Paris à ce moment nous ouvre grands les bras.

Etudiante, les amitiés se nouent quelquefois pour la vie. C'est dans ces beaux quartiers que les miennes sont nées, cette belle avenue partageant nos secrets. Nous y avons passé une jeunesse dorée, insouciante, studieuse, fantasque. Les années 80 nous ouvraient l'horizon : Rolling stones ; rock, pop, disco en boucle ; Cavanna, Bretécher, Coluche, Renaud nous observent et critiquent. Dali, Miro, Magritte bousculent l'académique. Starmania, E.T, Star Wars, Retour vers le futur, l'univers nous semblait à portée de main.

L'avenir s'ouvrait, à chacun son chemin ; Le mien s'est avéré être celui du vin. Mes racines parisiennes un jour se sont mêlées à celles d'un Médocain, PJL aujourd'hui mon mari.

Nature et qualité font un couple parfait, l'oeuvre du Baron Haussmann le met en évidence. Se doutait-il, alors qu'il dessinait Paris, que ces valeurs transmises à travers ses desseins, me seraient si précieuses même pour le choix d'un vin ? A l'aube des vendanges, contempler le vignoble m'émerveille toujours. La vigne, telle une reine parée d'or et de rouge, m'impose ces sentiments qui reviennent ; de l'enfant jouant Avenue Foch : respect, appartenance, puissance, humilité.

Grandeur de la nature et de l'homme réunis.

By Haussmann

Publié le 18/03/2016
dans Haussmann et moi Lire cet article
By Haussmann
Commentaires
Derniers articles
Avenue Foch, souvenirs de Paris
Haussmann et moi Avenue Foch, souvenirs de Paris Lorsque le Baron Haussmann dessinait l'Avenue de l'Impératrice en hommage à l'impératrice Eugénie, se doutait-il qu'un siècle plus tard, des enfa [...] Lire la suite
L’Automne se réveille
Poèmes L’Automne se réveille Un petit vent discret tout doucement chantonne,Le soleil s’éloigne, un peu plus chaque jour,Sur la vigne plantureuse se réveille l’automne,La sa [...] Lire la suite
La passion d’un Winemaker
Mes préférences La passion d’un Winemaker Aujourd’hui est le commencement d’une nouvelle aventure pour moi. Beaucoup d’entre vous me connaissent comme la créatrice des vins Haussmann et [...] Lire la suite